Contact
Essai gratuit
Actu RH |

17 MIN

5 astuces pour rendre heureux vos collaborateurs

heureux-travail-epanouissement
Alexandre Diard
heureux-travail-epanouissement

Signaux de stress, burn-out ou encore dépression décelée chez vos collaborateurs ?

Nos autres articles:
Comment créer une bonne ambiance au travail?
Comment faire un plan de formation?

Essai gratuit

Nous avons souvent tendance à croire que ce sont les charges de travail qui compliquent la vie des employés, or, une étude menée par le Centre National des Informations Biotechnologiques danois a dévoilé que c’est l’environnement et le sentiment d’injustice au travail qui provoquent des troubles psychopathologiques chez les salariés. Ces injustices et ces malaises ressentis ne doivent pas être pris à la légère car ils affectent en même temps que leur vie quotidienne leur productivité au travail. C’est aux dirigeants ainsi qu’à l’ensemble des collaborateurs d’essayer d’analyser et de repérer les salariés présentant des troubles et de mettre en place des solutions qui pourraient faire de leur cadre de travail, un cadre paisible et harmonieux, propice au développement personnel et favorable à une attitude positive au travail.

Développez le potentiel de la pensée positive dans votre entreprise.

1) Psychanalyser n'est pas compliqué 

Selon Danielle Jourdain Menninger présidente de la MILDECA, un grand nombre d‘employés tombent en dépression puis sous  l’emprise  de  substances  addictives telles que le café, le cannabis, le tabac, l’alcool ou abusent de médicaments lorsqu’ils tentent de trouver une échappatoire suite à un mal-être développé ou renforcé par le travail. Comment éviter tout cela ? Il faut déceler ces signes afin d’améliorer le quotidien des collaborateurs qui souffrent de période de stress intense même sans qu’ils en parlent. Il est premièrement important de se dire que si on prévient et on agit pour un de nos collaborateurs en difficulté, nous aurions aimé que ceux-ci fassent de même pour nous si nous étions dans une situation  similaire. Interpréter les signes     afin de les rattachés à des signes de stress.

Essai gratuit

1) Etre attentif au langage non-verbal, gestuel et visuel à répétition:

 

  • Les retards
  • Les absences
  • Les pics de tristesse ou d’énervement
  • Les larmes aux yeux
  • La fatigue excessive
  • Le manque de concentration
  • Les cernes
  • Les bâillements
  • Les rongements d’ongles
  • Les traits du visage tirés vers le bas
  • Les comportements qui diffèrent de leurs habitudes

    2) Etre à ce que nos collaborateurs nous disent oralement : 

  • Ils nous disent qu’ils n’en peuvent plus

  • Parlent ouvertement de leurs problèmes externes

  • Bégaient souvent

  • S’ils souffrent d’une fatigue inhabituelle

  • S’ils ont d’importants problèmes de sommeil et de cauchemars


  • Se sentent nuls ou inférieurs aux autres dans leur travail

  • Se plaignent de problèmes cardiaques, de symptômes de stress ou d’anxiété Il n’est pas compliqué d’analyser ces signes psychologiques, ils interviennent de manière répétitive et sont perceptibles visuellement ou à l’oral. Si vous apercevez un de vos collaborateurs qui est souvent mal, se plaint souvent ou semble déconnecté il est nécessaire d’agir et de le signaler auprès de ses dirigeants et de mettre en place des actions telles que des congés, un suivi psychologique, ainsi que des futures actions qui pourraient favoriser l’ensemble de la vie quotidienne de vos collaborateurs sur leur lieu de travail, lieu auquel nous consacrons 12% de notre existence.

  • Essai gratuit

2) Tout est une question d'attitude : Be cool & Be positive 

Être bien dans sa peau et bien dans sa tête est une pratique qui demande de

l’exercice et du temps, il en est de même pour se sentir bien au travail. Lorsqu’on se sent bien au travail, c’est un engrenage de positivité qui se répercute sur le travail et dans les relations que nous tissons avec les autres collaborateurs et les dirigeants. Il est important donc d’adopter au travail une attitude positive et de se forcer à voir le verre à moitié plein pour que la vie en collectivité soit plus facile et bonne à vivre.

1) Favoriser une attitude d’écoute active en communication selon Carl Rogers

Communiquer est primordial lorsque l’on vit en collectivité avec ses collaborateurs. Il est parfois possible que nous fassions face à des collaborateurs qui peinent à s’exprimer clairement et peuvent de ce fait se sentir inférieurs et ainsi se fermer au dialogue. Communiquer c’est comprendre et comprendre c’est avant tout dégager du sens. S’impliquer dans son entreprise en aidant ses collaborateurs qui ne parviennent que peu à s’exprimer ou qui ont du mal à comprendre par la reformulation permet de gagner en estime de soi par l’acte que l’on réalise et permet d’augmenter la confiance de l’autre. Les techniques d’écoute active en communication permettent de montrer à l’interlocuteur que nous sommes à son écoute et que nous souhaitons comprendre ce qu’il nous émet car son avis nous importe, on lui porte de l’attention communicative.

2) encourager la pratique philosophique grâce aux proverbes et citations 

Essai gratuit

Faciliter la vie de ses collaborateurs peut se faire avec le recours à la philosophie ou aux pratiques de la méditation qui ont pour but de relativiser, prendre conscience de soi afin de gagner de la confiance et de l’estime de soi-même. Travailler dans un environnement sain où l’on se sent bien améliore la productivité. Il peut être conseillé de mettre en place des affiches avec des citations dans les lieux où l’on se sent plus susceptible de penser, tels que les murs du bureau, les couloirs, les ascenseurs, les toilettes, les salles de repos ou de déjeuner.

Le fait de mettre des citations dans les endroits propres aux moments d’inattention  est plus que bénéfique car il est prouvé que ces pratiques ont une influence positive lorsque notre subconscient prend le dessus là où la conscience  directe  s’est  échappée. Elles permettent alors de relativiser, de porter un autre regard sur le monde, sur soi, de se remettre en question ou de se reconcentrer positivement grâce à leurs particularités libératrice et puissante. Se sentir bien dans sa tête au travail peut ainsi rendre heureux et productif.

« L’homme qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien » Epicure,

Lettre à Ménecée.

Pratiquer des activités relaxantes

Les pratiques relaxantes et reposantes ont des vertus qui doivent être prises en compte dans le cadre du travail. Étant donné qu’il est compliqué d’avoir son espace à soi et son intimité au travail il est nécessaire de mettre en place un espace où les collaborateurs puissent faire la sieste, méditer afin de maximiser le potentiel de la pensée reposée, renouvelée, saine et positive. Il serait donc bénéfique de proposer dans le cadre du travail des petites séances de méditation par petits groupes afin de muscler l’esprit de ses collaborateurs, de la même manière que nous pouvons muscler nos biceps à la salle de musculation. Muscler son cerveau sur le long terme implique donc un développement personnel et positif qui ne peut qu’améliorer le potentiel et rendre heureux ses collaborateurs, dix minutes de méditation par jour développent :

Essai gratuit

  • La diminution dustress
  • La sérénité
  • L’attention et la concentration
  • L’équilibre émotionnel
  • L’altruisme (aide envers les autres)
  • La diminution significative de l’angoisse et de l’anxiété
  • L’augmentation du bien-être en général

 

Dans la même lignée que la méditation, la sophrologie développe des qualités telles que la sérénité et le bien-être intérieur. La sophrologie est une méthode d’adoption de la pensée positive en passant par la médiation corporelle, des techniques de relaxation dynamique permettant de transformer toutes les peurs, phobies ou angoisses en pensées positives. Il ne faut pas non plus oublier que le sport peut être optimisé durant les temps de pauses car c’est aussi un moyen de décompression, l’activité physique et dynamique permet de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Il serait donc judicieux de proposer ces activités pour prendre soin de ses collaborateurs.

Essai gratuit

3) Voir le travail et la vie en couleurs

 

Les couleurs véhiculent des codes et des symboles qui nous influencent dans la vie quotidienne, alors, pourquoi pas au travail ? Nous ajoutons bien des décorations

à la maison parce que nous jugeons sinon que nos intérieurs sont plutôt fades, alors pourquoi pas opter pour des sols ou des murs colorés ?

La puissance symbolique de la couleur

Il a été prouvé selon des scientifiques et des spécialistes en langage des couleurs, que ces dernières ont un impact sur la productivité des travailleurs. En plus d’offrir un confort visuel joyeux, elles améliorent les conditions de travail de vos collaborateurs et donc, elles améliorent tout simplement leur qualité de vie au travail.

Des études en ergonomie du travail et en psychologie de l’environnement ont révélé que les salles de travail aux couleurs fades et monotones telles que le blanc, le beige ou encore le gris accentue l’effet de fatigue et sont préjudiciables à la performance des collaborateurs. Il a été effectué sur des employés des tests lors desquels ils devaient travailler dans une pièce durant une heure, il s’est avéré qu’à la fin, ceux qui avaient travaillé dans une salle avec une ambiance chromatique rouge ont eu des scores supérieurs à ceux travaillant dans une pièce à l’allure chromatique bleue. Attention, il n’est pas dit que colorer tous ses murs en rouge est la solution, comme nous l’avons dit précédemment les couleurs sont des codes véhiculant des symboles, le symbolisme rouge par exemple est recommandé dans les emplois nécessitant une concentration plutôt de l’ordre de l’intuition et de la créativité.

Dans le commerce, les vitrines généralement oranges, rouges, jaunes ou vertes incitent les consommateurs à entrer alors qu’à l’inverse, à l’intérieur des commerces ces couleurs sont bannies et laissent leur place à une ambiance chromatique froides

(Desigual qui possède une vitrine aux milles couleurs chaudes alors qu’à l’intérieur

nous retrouvons des couleurs sombres).

Les couleurs influencent les comportements, ainsi, opter pour des murs de couleurs chaudes apporteraient des tonalités joyeuses et optimistes à vos collaborateurs, par exemple le jaune est symbolique de la force et du soleil, l’orange de l’énergie et de la joie, le rouge comme celui de la passion et la création et le vert est symbolique de la fraicheur et de la tonicité. Pensez-y !


Essai gratuit

La puissance des icônes, formes et symboles de couleurs

  • Il existe des langages visuels qui accélèrent le processus d’accès à l’information et qui facilitent le quotidien de vos collaborateurs. Nous avons souvent recours à l’expérience métaphorique pour faire comprendre des choses un peu complexes aux enfants : par exemple, dans notre enfance on demandait souvent à Pierre combien il avait de cailloux dans la main gauche dans les problèmes de mathématiques, et il en     est de même pour les adultes au travail. Comprendre plus vite l’information offre une expérience au travail plus fluide, agréable et rend bien plus heureux que l’on ne le pense. Les schémas de couleur sont intuitifs et offrent un confort visuel. De plus, ils permettent :

    • l'accélération de la découverte d'informations exploitables

     

    • l'amélioration de l'exactitude de ces découvertes

Tout comme les schémas, une image vaut bien mieux que mille mots. En effet, des visuels correctement réalisés fournissent plus rapidement des informations que les mots graphiques et longs à lire. Il est très agréable de lire un CV avec des icônes et des jauges pour les compétences linguistiques, un rapport ou une analyse avec des symboles tels que « + » ou « - » pour signifier le positif ou le négatif dans les indicateurs clés de la performance, les flèches ou les triangles pointant vers le haut ou vers le bas produisent le même effet. Toutes ces formes symboliques accélèrent la découverte d'informations exploitables et augmentent l'exactitude de ces découvertes et de plus la couleur rend joyeux !

4) Apprendre à gérer son temps afin de ne plus subir 

1) Tenir un agenda clair et parfait 

Il est primordial pour tous les membres de l’entreprise de tenir un agenda clair et organisé afin de ne pas se perdre dans leurs tâches, savoir où l’on en est et surtout savoir ce qu’il faut entreprendre. Hiérarchiser les tâches avec des couleurs et des tailles de police différentes peut devenir ludique et ainsi faciliter la vie des collaborateurs, il s’agit en ce cas de mêler l’utile à l’agréable. Pour les collaborateurs les moins organisés, il est aussi intéressant de leur proposer d’utiliser les plateformes d’agenda en ligne afin de leur faciliter les tâches, visualiser un agenda clair et aéré permet tout simplement de commencer à travailler avec le sourire.

 

Essai gratuit


2) Privilégiez-le
« une chose à la fois »


Entre les emails, les appels téléphoniques, la gestion des réseaux sociaux, l’évènementiel, le multitâche est omniprésent dans les entreprises. Afin de ne pas se perdre et de ne pas se sentir débordé et épuisé, il est préférable pour les collaborateurs d’effectuer une chose à la fois pour ne pas subir ses journées de travail. De plus, c’est une grande économie d’énergie pour le cerveau !

3) Autoriser et s'autoriser l'ennui 

Nous plébiscitons sans cesse les enfants à parfois laisser leurs activités de côté pour qu’ils s’aèrent l’esprit et apprennent à se poser en toute tranquillité,  sauf  que  la plupart des adultes ne le font pas. Il est important afin de lâcher prise, de s’autoriser quelques minutes de pause afin de méditer et de s’aérer l’esprit, à l’image des grandes entreprises qui mettent en place des systèmes de pauses pour leurs collaborateurs pour leur permettre de relativiser. Ceci est agréable pour l’esprit et améliore la productivité. Il est conseillé aussi aux collaborateurs d’essayer de prendre leur pause déjeuner en dehors du travail afin de ne pas trop penser ou alors, les dirigeants pourraient mettre à leur disposition un espace naturel ou floral déconnecté  et  peu relié au travail. Il est conseillé de ne pas trop parler du travail pendant les pauses, le travail fait partie intégrante de nos vies certes, mais nous ne vivons pas pour le travail.

Essai gratuit

4) Savoir se reposer et bien s’alimenter


Nous le savons tous et nous l’entendons tous quotidiennement, manger sainement est bon pour le corps et l’esprit, le travail sur la pensée positive commence déjà par bien se nourrir pour être moins sujet au stress ou aux angoisses du travail et de la vie quotidienne. Les troubles du sommeil sont parallèlement la première cause de l’épuisement et du mal-être, prendre le temps de se reposer et de dormir est essentiel afin de ne pas se jeter toute la journée sur la consommation d’excitants tels que le café, le thé mais aussi les collations grasses et sucrées qui sont facteurs de stress. Mettez à la disposition de vos collaborateurs des fruits ou des boissons saines dans les salles de pauses plutôt que des gâteaux, du café ou encore des sodas.

 

5) La parole psychologique : valorisez vos talents

1) La valorisation par la confiance


On entend souvent ces discours « Personne n’est parfait » ou encore « L’erreur est humaine » et ils sont très vrais. La difficulté aussi est humaine, il faudrait que les managers ne soient pas à longueur de journée en train de surveiller les collaborateurs, c’est un facteur qui génère beaucoup de stress. En plus de cela, c’est un rapport infantilisant qui est créé entre le manager et les collaborateurs. En ressentant la hiérarchie qu’ils connaissent déjà, ils peuvent se sentir jugés et oppressés et ainsi être méfiants. Faire confiance en ses collaborateurs ne peut qu’être bénéfique sur le long terme car ils se sentiront valorisés, ils gagneront de la confiance en eux et seront plus productifs.

 

2) Évaluer ce que l’on attend de ses collaborateurs

Dire à ses collaborateurs ce qu’on attend d’eux est primordial afin qu’ils se sentent aidés et non blâmés dès la première erreur. Le fait de préciser aux collaborateurs ce que l’on attend d’eux permet de les guider pour éviter qu’ils soient perdus les inciter toujours être sur la même longueur d’onde. De plus, pour les profils perfectionnistes qui ont du mal à dire non ou à faire des heures supplémentaires pour finaliser leur travail, bien les évaluer permettra de ne pas provoquer leur épuisement et facilitera leur vie quotidienne dans le cadre de l’entreprise. Si ce réflexe ne vient pas automatiquement au manager, il est conseillé que les collaborateurs s’autoévaluent entre eux, cela créé de la cohésion tout en sachant que favoriser l’aide fait monter l’estime de soi.

3) Prendre conscience de l’autre et favoriser la récompense émotionnelle

Les récompenses financières sont très présentes dans le cadre du travail car elles participent à l’élévation du degré de motivation et de confiance des collaborateurs mais il y a des cas où leur utilisation est contre-productive car elle contribue à l‘épuisement des collaborateurs qui souhaitent toujours travailler plus. La récompense émotionnelle par la parole doit être privilégiée, vos collaborateurs sont humains avant tout et ont besoin de soutien, la parole valorisante joue un rôle majeur car elle renforce et stimule le moral de ses collaborateurs. Le sourire sera une monnaie d’échange assurée pour un remerciement prononcé.

Pour conclure

Pour faciliter le quotidien de ses collaborateurs au travail afin d’améliorer la productivité de l’entreprise et les rendre heureux, il est nécessaire de :

  • Analyser le comportement de ses collaborateurs s’ils présentent des signaux de mal-être

  • Mettre en place des alternatives philosophiques afin de s’exercer à la pensée positive

  • - Proposer un environnement coloré afin de ne pas provoquer l’ennui chez les collaborateurs

  • - Bien gérer son temps pour ne pas être débordé et s’exercer à avoir un mode de vie sain avec un bon sommeil réparateur et une alimentation équilibrée

  • - Valoriser les autres par la parole afin de gagner en confiance

 

Toutes ces petites astuces qui viennent de vous être proposées vont permettre à vos collaborateurs d’évoluer dans un cadre de travail sain et encourageant. Leur faciliter la vie au travail par le renouvellement effacerait la routine quotidienne. Le fait que les collaborateurs viennent travailler avec le sourire, dans la joie et la bonne humeur serait bénéfique pour eux aussi bien que pour vous. Nous vous encourageons fortement à suivre ses conseils si vous souhaitez rendre heureux vos collaborateurs. Juste estimez que ses collaborateurs soient chanceux d’avoir un travail c’est oublier le fait qu’ensemble, vous êtes tous chanceux de travailler dans un cadre convivial et joyeux.