Contact
Essai gratuit

10 astuces pour permettre l'épanouissement des collaborateurs

Epanouissement collaborateurs
Alexandre Diard
Epanouissement collaborateurs

Le taux de turnover dans les entreprises en France est de 15%, en 2015, selon le ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. On assiste donc à une réelle guerre des talents. En effet, il arrive souvent qu’un employé soit débauché par une autre entreprise, plus attrayante selon lui. Une situation pénible, puisqu’il est toujours difficile moralement de perdre un bon élément, mais également parce qu’une démission est souvent source de désorganisation et de démotivation.

Par ailleurs, cela implique de recruter et de former un nouvel employé, ce qui a un coût important et demande du temps. Il faut donc éviter au maximum ces départs, et cela passe par une bonne stratégie de fidélisation des employés. La fidélisation est un processus qui s’inscrit tout au long de la carrière et qui consiste à fidéliser les collaborateurs en réfléchissant aux facteurs qui les motivent. Il s’agit donc de satisfaire les aspirations des salariés afin que ceux-ci prolongent leur expérience dans votre structure.

 


Selon Opinion Way, dans l’étude Baromètre stress, conditions de travail et « qualité de vie au travail », en 2012, interrogeant 1000 cadres français, une meilleure communication, plus de reconnaissance, de meilleures conditions de travail et une meilleure gestion des ressources humaines sont les premiers facteurs favorisant leur épanouissement au sein de l’entreprise.

Par ailleurs, la transformation numérique a un fort impact au sein des entreprises intégrant de plus en plus le digital. Il est ainsi important de mettre en place les bonnes pratiques afin de concilier l’intégration du digital au sein de l’entreprise et l’épanouissement des collaborateurs afin de permettre un niveau de performance continu mais aussi de les fidéliser. Comme l’explique le rapport Mettling, vous remarquerez que nombreux sont les actifs disposant d’un micro-ordinateur sur leur lieu de travail, dont 90% pour les cadres et près des trois quarts pour les professions intermédiaires. Il est donc fort important, au sein des entreprises que la transformation numérique soit vue comme un facteur impactant tout le fonctionnement de celles-ci, que ce soit l’environnement de travail, les méthodes de travail, les objectifs et les attentes de chacun. Ainsi, s’adapter à ces changements vous permettra de favoriser l’épanouissement des collaborateurs.

 

Pas le temps de lire l'article en intégralité ? 📚 Cliquez sur le bouton ci-dessous pour recevoir l'article en version PDF. 

Télécharger article

Voici donc 10 axes pour permettre à vos collaborateurs de s’épanouir au quotidien dans leur travail

1. Déléguer et responsabiliser

La distribution des tâches joue un rôle crucial dans la motivation et l’épanouissement des employés. En effet, si les missions confiées ne sont pas intéressantes, les collaborateurs seront démotivés et ennuyés par leur travail. Il s’agit donc de bien déléguer et de responsabiliser, afin de stimuler les équipes et de les impliquer. Ceci est d’autant plus important, en considérant l’arrivée de la génération Z qui pour 72% tiennent au fait d’être fiers d’eux-mêmes. Plusieurs moyens sont à votre disposition pour bien déléguer et responsabiliser :

- Déléguer des missions enrichissantes : Il n’est pas rare que les managers se déchargent des tâches qui ne les intéresse pas. Ne commettez pas cette erreur ! Les collaborateurs seraient déçus et peu efficaces car ils devraient se pencher sur des tâches peu épanouissantes. Discutez donc avec eux pour savoir quelles sont les tâches qui les motivent.

- Donner des responsabilités : Il est important de responsabiliser les employés car cela leur permet de s’épanouir professionnellement. Si vous voulez que vos équipes soient motivées, il est donc nécessaire de leur montrer que vous leur faites confiance. Utiliser leurs compétences et atouts personnels, ils n’en seront que plus satisfaits.

- Éviter les tâches redondantes : Il n’y a rien de pire que les taches rébarbatives pour faire fuir un employé. Même s’il n’est pas possible de faire l’impasse sur certaines missions répétitives, il faut éviter de les confier toujours à la même personne. Apprenez à partager le travail de façon équitable.

- Laisser de l’autonomie : Lorsque vous fixez des objectifs à vos collaborateurs, sachez leur laisser la liberté de les atteindre de la façon dont ils le souhaitent. Ne les forcez pas à utiliser des méthodes de travail particulières, car cela les perturbera au lieu de les rendre plus performants.

- Confier des projets à gérer de A à Z : Pour s’épanouir, les collaborateurs ont besoin de se sentir utiles et de voir que leurs compétences sont nécessaires au développement de l’entreprise. Pour cela, il est donc judicieux de leur confier des missions complètes à gérer, de A à Z. En tant que manager, vous devrez seulement guider le collaborateur, être un coach, afin que la mission aboutisse et soit un succès. Passez ainsi d’un mode de gestion directif à un mode « GPS ».


Essai gratuit

2. Revoir sa stratégie de rémunération

Selon le baromètre Edenred-Ipsos « Bien être et motivation des salariés » 2015, environ 50% des 13600 salariés français interrogés affirment que le salaire est leur première préoccupation, devant le maintien de l’emploi et la gestion de leur temps. En effet, il assure un certain standard de vie et donc du confort aux employés. Par ailleurs, plus la qualité de vie des employés sera bonne, plus ils seront efficaces et impliqués. Il est donc indispensable que le salaire soit à la hauteur des responsabilités que l’employé a à sa charge, mais également qu’il soit plus ou moins équivalent à ceux du marché.

L’entreprise SEMCO, société brésilienne d’environ trois mille salariés, d’un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros, a choisi de laisser ses salariés fixer leurs salaires en fonction de 5 critères : ce qu’ils pensent pouvoir gagner ailleurs, ce que gagnent leurs collègues ayant des responsabilités similaires, ce que gagnent leurs amis ayant des formations comparables, ce dont ils ont besoin pour vivre, ce qu’ils comptent apporter à l’entreprise. Cette stratégie de rémunération leur aura permis notamment de voir que certains pouvaient sous-estimer leur rémunération mais aussi d’être plus proche des attentes de leurs employés.

Un deuxième élément important de la stratégie de rémunération est l’épargne salariale. Celle-ci peut se faire par le biais de trois moyens. Il faut noter que chaque cas a des avantages et des inconvénients, qu’il faut étudier avec soin :

- L’accord de Participation : Il relie vos salariés aux réussites de l’entreprise. Obligatoire pour les sociétés de 50 salariés et plus, l’accord de participation distribue aux collaborateurs une part du résultat, dans un cadre fiscal très avantageux 

- L'intéressement : Il récompense vos salariés pour leur contribution aux performances de l'entreprise. Il vous permet de fixer les objectifs à atteindre et d’offrir à chacun un complément de rémunération, tout en bénéficiant d'avantages fiscaux

- Le Plan d'Epargne Entreprise (PEE) : Il permet à chacun de créer une épargne longue défiscalisée à partir de versements libres et avec le soutien de l'entreprise (abondement), en fonction des attentes en matière de risque.

Par ailleurs, il est pertinent de mettre en place des primes aux rendements. Cela passe par la mise en place d’objectifs ambitieux, mais atteignables. Cela est en effet motivant d’avoir, en plus de la base fixe, des éléments variables en fonction des résultats. Attention, pour que cela soit réellement motivant, il faut que les objectifs soient précisément définis et mesurables. Encore une fois, l’équité est à privilégier.

En outre, d’autres moyens de rémunération existent, qui sont également très motivants pour les employés : les avantages en natures. Ceux-ci coutent moins chers à l’entreprise et sont très bien vus par les employés. En voici une liste non exhaustive : tickets restaurants, téléphone, voiture de fonction, ordinateur, chèques cadeaux, réductions (voyages, spectacles, cinéma…), chèques vacance, participation aux frais de transport, prêt à taux préférentiels…. 

Essai gratuit

3. Repenser l’environnement de travail

Il a été longtemps considéré que l’environnement de travail était peu important pour améliorer la performance des employés. Ainsi, jusque très récemment, cela avait toujours été un point négligé par les entreprises. Pourtant, on se rend compte aujourd’hui qu’un environnement de travail agréable et sain est propice à la productivité des employés. En effet, d’après une étude réalisée par TNS Sofres en 2011, 92 % des salariés affirment que « leur environnement de travail impacte directement la qualité de leurs résultats professionnels ». Voici donc plusieurs conseils pour améliorer vos locaux :

- S’assurer des bonnes conditions d’hygiène et de sécurité. Il est indispensable que ces deux conditions soient maîtrisées pour que les employés se sentent bien et travaillent dans un environnement de qualité. Par ailleurs, il est pertinent d’engager vos collaborateurs dans une démarche d’hygiène et de propreté afin d’éviter la propagation des virus. Cela passe, par exemple, par l’utilisation d’outils de travail ergonomes et sécurisés pour prévenir des mauvaises postures, ou encore par la propreté des sanitaires.

- Aménager des espaces de détente. Il est judicieux de proposer ce type d’espace dans vos locaux, afin que les employés puissent tranquillement prendre des pauses et se déconnecter du travail. Les pauses sont indispensables pour améliorer la concentration. Vous pouvez donc dédier une salle au repos, avec des fauteuils, dans laquelle le calme est imposé, ou encore mettre en place un espace plus « fun », où l’amusement et la socialisation sont les maîtres mots. Pour cela, il suffit simplement d’acheter un baby-foot, un billard ou une table de ping-pong et le tour est joué.

- Agencer les bureaux de façon pertinente. Il arrive souvent que les salariés trouvent que les bureaux ne sont pas assez bien agencés et empêchent la communication. Si vous en avez la possibilité, essayez d’optimiser l’espace et de créer un environnement agréable qui facilitera le quotidien des employés, favorisera la communication et permettra d’optimiser le rendement.

 - Proposer une cantine d’entreprise. Cela est un atout non négligeable, qui permettra non seulement aux employés de gagner du temps entre midi et deux, mais également de mieux manger. Il est important de les sensibiliser à de bonnes habitudes alimentaires. En effet, Une alimentation équilibrée encourage la concentration au travail et entraîne une meilleure efficacité professionnelle.

Les entreprises telles que l’Atelier des compagnons et Airbnb sont des exemples ayant mis au coeur de leur stratégie d’épanouissement des collaborateurs, un meilleur environnement de travail (mobilier fun et adapté, salle de détente …), pensé exclusivement pour leurs collaborateurs. Mais aujourd’hui l’environnement de travail ne se cantonne plus seulement à celui interne à l’entreprise. Le nombre de télétravailleur augmentant sans cesse il est important que leur environnement et les conditions de travail soient bons. L’enquête Obergo a montré que 95% des télétravailleurs estiment que leur qualité de vie est meilleure, mais 61% ressentent une augmentation du temps de travail. Ceci prouve que le confort récupéré de la maison a un impact positif pour les collaborateurs mais aussi que le télétravail, en lui-même, doit être bien paramétré pour être efficace. Voici quelques conseils pour bien manager les employés à distance et leur donner toutes les cartes pour être épanouis et performant :

- S’organiser et instaurer des règles et objectifs.

- Instaurer une première phase de travail en présentiel afin d’établir les règles et objectifs et permettre un vrai échange et un vrai accompagnement.

- Imposer quelques jours collectifs ceci permettra aux collaborateurs de garder une connexion avec l’entreprise, d’être intégré aux autres membres et de partager une forme d’appartenance au groupe.

- Prévoir des plages de disponibilités à distance du manager pour permettre aux collaborateurs d’avoir un moment de fixe où il peut poser ses questions.

- Déléguer une certaine autonomie et renoncer à une partie du contrôle.

- Partager des informations entre membres de l’équipe pour que tout le monde soit au même niveau d’information

 

Essai gratuit

4. Améliorez l’esprit d’équipe et l’ambiance

Notre quatrième astuce s’articule autour de l’ambiance de travail et de l’esprit d’équipe. Pour que vos employés soient motivés, fidèles et dévoués à l’entreprise, il est crucial qu’il y ait un bon esprit d’équipe et que l’ambiance soit agréable. En effet, connaitre ses collaborateurs et partager des moments avec eux est important pour que les journées soient moins longues. Le besoin d’appartenance à un groupe est particulièrement fort en entreprise car un salarié exclut sera démotivé, souvent absent et peu performant. Dans un contexte de crise et de guerre des talents, devenir une entreprise « fun » est donc un critère majeur de sélection. Voici donc quelques moyens pour améliorer l’intégration des collaborateurs et favoriser une ambiance de travail agréable et conviviale.

- Organiser des évènements formels. Il est judicieux d’organiser des exercices de team-buildings et des séminaires pour que les différentes équipes apprennent à se connaitre afin de mieux travailler ensemble par la suite. Ces actions peuvent être réalisées dans l’enceinte de l’entreprise pour garder un cadre professionnel.

- Organiser des évènements moins formels. En plus d’évènements « sérieux », il est nécessaire de proposer aux collaborateurs des évènements plus « fun » et « cool », lors desquels les collaborateurs seront rassemblés autour d’une atmosphère plus détendue. Ils auront ainsi la possibilité de mieux se connaitre personnellement : famille, passion, sports, culture… Plusieurs moyens sont à votre disposition : voyages, soirée annuelle d’entreprise, afterworks, petits déjeuners, sport le midi, etc.

Essai gratuit

- Regrouper les équipes par bureau. Il est important d’agencer les bureaux de façon pertinente pour améliorer le dialogue et l’efficacité. Pensez, entre autres, à mettre les services qui sont complémentaires dans les mêmes bureaux. Par exemple, en regroupant l’équipe marketing et l’équipe commerciale, le transfert d’information sera plus rapide et les missions que le service marketing réalise pour les commerciaux (créer les fiches produits, améliorer le logiciel de CRM, gérer la qualité des générations de leads) seront mieux effectuées, car les informations seront plus complètes.

- Utiliser les nouveaux outils de communication : Créer un journal d’entreprise « fun », mettre en place un intranet ou utiliser les réseaux sociaux, les moyens actuels sont nombreux pour favoriser la communication. Cela permet aux employés de discuter entre eux et de suivre l’actualité

Essai gratuit

5. Mieux organiser le travail en entreprise

Tout d’abord, il s’agit de bien définir les rôles de chacun. La définition des rôles est cruciale afin d’éviter les conflits, les problèmes de responsabilités et les retards. En effet, si les collaborateurs savent exactement quel est leur rôle et les missions qu’ils ont à leur charge, ils seront plus à même de s’organiser.

Par ailleurs, une solution pour mieux organiser votre temps est de prévoir les tâches que vous souhaitez accomplir dans votre journée. Chaque matin, fixez-vous des objectifs et posez des deadlines afin que votre journée soit plus productive.
Les deadlines sont très importantes car, sans elles, vous passerez trop de temps sur vos projets à la recherche de la perfection. À savoir également qu’il est très probable que d’autres tâches imprévues viennent compléter votre journée. Ainsi, il est important d’anticiper pour que chaque journée soit organisée et productive.

De plus, pour mieux appréhender votre efficacité, il est nécessaire que vous divisiez les gros projets en petites tâches que vous prioriserez. Cela vous permettra de bien comprendre dans quelle direction vous allez et de savoir exactement où vous en êtes dans vos projets.

En outre, il est important d’éviter d’être multitâche. Pour être efficace dans son travail, il faut savoir se concentrer sur une seule activité à la fois. Sinon, vous risquez de vous éparpillez et le travail ne sera fait qu’en surface. Par exemple, lorsque vous faites des tâches qui demandent une très forte concentration, vous pouvez mettre des écouteurs et une musique calme, afin de ne pas être gêné par les bruits extérieurs. Cela vous permettra également de faire comprendre à vos collègues que vous n’êtes pas disponible.

Enfin, les pauses sont indispensables pour améliorer la concentration, réduire le stress et impliquer les salariés. En effet, être capable de déconnecter du travail 15 min permet de se reposer et donc d’être plus investis par la suite.

6.  Favoriser la communication et le dialogue

La communication est extrêmement bénéfique si elle implique l’ensemble des salariés et dirigeants de l’entreprise. En effet, elle va permettre la création d’un climat positif et productif, mais elle va aussi garantir le bon fonctionnement de votre entreprise.

En tant que manager, vous avez un rôle très important dans la mise en place d’une bonne communication dans votre entreprise. Il s’agit de faire partager la vision de l’entreprise et de jouer le rôle de ciment fédérateur. Voici donc quelques méthodes qui vous permettront de favoriser le dialogue dans l’entreprise.

  • Communiquer sur les résultats de l’entreprise : La pratique du dialogue social nécessite l’implication des dirigeants et, surtout, une forte transparence du partage d’informations auprès des salariés. Il s’agit ici de communiquer sur les enjeux, les succès et les risques rencontrés par l’entreprise dans l’exercice de son activité. Féliciter les employés qui ont atteints d’excellents résultats et les mettre en avant est également un moyen judicieux pour motiver et fédérer les équipes.

    • Utiliser le feedback négatif pour viser l’amélioration : Le feedback négatif peut être utilisé s’il est bien réfléchi. L’épanouissement des salariés passe en effet par une meilleure communication sur les points qui bloquent. L’objectif n’est donc pas la critique, mais la compréhension et l’amélioration. Il s’agit surtout d’un échange en se posant les bonnes questions : Pourquoi cela se passe mal et comment le corriger ?

      Faire des points réguliers : Effectuer des suivis avec vos salariés (hebdomadaires ou mensuels) est très important pour leur permettre de s’exprimer. Il s’agit entre autres de faire un point sur leur poste : ce qu’ils font, ce qu’ils aiment, ce qu’ils aiment moins, les projets sur lesquels ils voudraient travailler, les idées d’amélioration auxquelles ils ont pensé…. Cela va permettre de construire une relation de confiance et grâce à votre écoute, les salariés pourront vraiment s’épanouir.

      • Utiliser des feedbacks positifs pour motiver : Cela permet notamment de combler le besoin de reconnaissance des employés. On a souvent tendance à dire ce qui ne va pas au lieu d’apprécier ce qui fonctionne bien, mais féliciter les collaborateurs pour un travail bien fait ne demande pas d’argent, ni beaucoup de temps, et aura des répercussions très positives sur le moral et donc l’engagement des salariés.

      Glassdoor est un exemple même de la communication des entreprises. Cette société nous montre en quoi la communication interne comme externe est importante. En effet, une bonne communication interne permettra aux individus de se sentir bien et intégrés au groupe, il partageront ainsi leurs avis ce qui par la suite créera une communication externe de qualité et bénéfique pour votre marque employeur.

    •  

7. Établir une bonne gestion des talents

 

Dans l’entreprise, nous avons vu que les employés avaient besoin d’utiliser leurs compétences et de se voir confier des responsabilités. Dans cette même idée, il est important de permettre aux employés de développer de nouvelles compétences et de s’enrichir. Cela leur permettra notamment de renforcer leur confiance en eux car ils se sentiront utiles et reconnus.

Pour cela, il faut mettre en place une bonne gestion des talents, et cela passe par plusieurs moyens :

  • L’accompagnement des employés : En tant que manager, il est indispensable que vous suiviez les collaborateurs et que vous preniez la position de coach pour En effet, vous devez être en mesure de les aider lorsqu’ils rencontrent une difficulté et les pousser à donner le meilleur d’eux même. Il est donc important d’être à l’écoute, de comprendre leurs attentes, leurs doutes, leurs problèmes et de prendre le temps de les accompagner dans leur développement.

  • Les perspectives d’évolution : les entreprises ont trop souvent tendance à se retourner vers le recrutement externe, alors qu’en leur sein, de nombreuses personnes font preuve de talent sans pouvoir le mettre à disposition. Il est donc judicieux de se pencher sur la mobilité interne pour vos recherches de candidats. Des personnes qui connaissent comment fonctionne l’entreprise seront plus efficaces, plus fiables et impliqués car fidélisées, mais surtout seront plus à même de répondre à des postes qui demande d’être expérimenté. De plus, vous augmentez la satisfaction des employés ayant été promu, tout en gardant la possibilité qu’ils forment les nouveaux sur les postes.

  • L’accessibilité à la formation : Si les employés ont toujours les mêmes missions et n’ont aucune possibilité de s’améliorer, ils risquent de s’ennuyer, d’être démotivés et donc de chercher un autre travail. Il est extrêmement important de proposer des formations aux employés s’ils en ressentent le besoin afin de leur permettre de monter en compétences et ainsi d’augmenter leur Cela sera un avantage pour vous puisqu’ils seront capable de réaliser des missions qui ne leur été pas accessibles avant.
  • La transmission de connaissances : favoriser la communication entre vos salariés est nécessaire afin de permettre une bonne transmission des Ainsi, vous pouvez faire du mentoring ou encore demander à vos employés de créer des documents explicatifs afin que tout le monde puisse se former et ainsi être polyvalent.

 

8. Mettre en place une bonne culture d’entreprise


Un facteur primordial pour assurer la fidélité, l’engagement et l’épanouissement est de créer et de bien transmettre la culture d'entreprise. Celle-ci se définit comme « l’ensemble des éléments particuliers qui expliquent les bases du fonctionnement d’une organisation ».

Tout d’abord, la culture d’entreprise doit prôner des valeurs citoyennes, telles que le respect de l'environnement, l'innovation et l’égalité. Cela est très important car, en plus de souder les collaborateurs autour d’une même vision, elle permettra de faire de l’entreprise un espace où l'on prend plaisir à travailler. Cette bonne ambiance permettra également d'attirer les meilleurs talents au sein de l’entreprise.

Cela passe dans un second temps par le fait de transmettre la vision et la stratégie de l’entreprise aux collaborateurs afin que ceux-ci comprennent bien quelle direction prendre. Quels sont les objectifs sur l’année ? Sur 5 ans ? Quelle est la cible première ? Quelle image souhaite-on renvoyer ? Autant de questions auxquelles les collaborateurs doivent être en mesure de répondre. Pour cela, il faudra donc mettre en place une bonne stratégie de communication interne : réunions, panneaux d’affichage, intranet, newsletters, séminaires, exercice de team buildings… les moyens à votre disposition sont nombreux !

Par ailleurs, il s’agit de mettre en place une charte des valeurs d’entreprise qui permettra aux équipes d’exercer leurs métiers en respectant les autres. Elle s’appliquera à toutes les activités de l’entreprise et les dirigeants se devront de veiller à sa mise en œuvre. On y retrouvera le respect de la loi, de la réglementation de l’entreprise, des valeurs et des règles de conduites.

Enfin, il est important de faire adhérer les dirigeants à la culture d’entreprise et de les impliquer dans le processus de diffusion de celle-ci. En effet, ils doivent jouer le rôle de promoteur de la culture d’entreprise et donc doivent être les premiers à la respecter pour que les salariés y adhèrent à leur tour.

 

9. Concilier vie professionnelle & vie privée

Le problème de la conciliation vie professionnelle et vie personnelle revient souvent au sein des entreprises. Il s’agit de trouver la combinaison adéquate entre temps passé sur les missions professionnelles et celui accordé aux obligations et loisirs personnels. Selon une enquête IFOP 2014, 86% des salariés pensent que le bien-être au travail passe par la conciliation de la vie privée/professionnelle. En tant que manager, il est donc indispensable de se pencher sur la question et d’en connaitre les bonnes pratiques.

  • Adapter les horaires : Au lieu de se focaliser sur le temps de présence, il est plus judicieux de viser les résultats. En effet, si les employés restent plus longtemps au bureau seulement parce que cela leur est demandé, les heures effectuées ne seront pas forcément productives. Au contraire, si vous permettez à vos employés de venir plus tard ou de finir plus tôt (afin de déposer et aller chercher les enfants à l’école par exemple), ils sentiront que vous les soutenez et seront plus impliqués et efficaces dans la journée.

  • Mieux utiliser les outils de communication : L’entreprise se doit de proposer des solutions afin d’éviter le « workaholism ». Cela peut passer par l’achat d’un téléphone professionnel ou par la mise en place de règles pour l’utilisation des mails et des outils numériques les soirs de semaines et les weekends. 
  • Utiliser une conciergerie d’entreprise : Le but de ce nouveau système est de faciliter le quotidien des employés en mettant à disposition sur le lieu de travail des services qui allègeront leurs tâches Une très large gamme de services est proposée, qui peuvent être soit professionnels soit personnels (pressing, cordonnerie, retouches, garde d’enfant, coursier…).

  • Favoriser la flexibilité : l’utilisation du télétravail lorsqu’un enfant est malade, la mise en place de temps partiels lors de périodes difficiles à traverser, la possibilité de faire des journées prolongées pour récupérer du temps sur d’autres jours, l’intensification du rythme de travail pendant une certaine période (plusieurs mois) pour libérer une autre période… Vous verrez vite que de nombreuses solutions existent et seront source de motivation.

  • Ajuster les deadlines : Laissez du temps aux collaborateurs dans la journée, afin qu’ils puissent répondre aux imprévus qui s’ajoutent à la charge de Ce regard plus objectif permet d’accomplir le plus important et/ou le plus urgent, puis de reporter ce qui est secondaire. Mieux gérer le temps professionnel permet d’éviter que celui-ci n’empiète sur celui de la vie privée.

 

10.  Booster la créativité des employés

Favoriser la créativité au sein de l’entreprise est important pour que les salariés puissent s’exprimer et sentir qu’ils ont apporté leur pierre à l’édifice. D’abord, cela permettra d’engager les équipes, mais surtout d’impliquer les collaborateurs dans les projets qui les tiennent à cœur. C’est d’ailleurs en faisant participer les employés au développement de l’entreprise que les meilleures idées surgissent. 

L’entreprise Raleigh, producteur de vélos depuis 1887, et les Megastores Virgin sont la preuve même que le manque d’innovation mène à la perte. Les Megastores Virgin se sont laissés aller, en n’investissant plus et en ne se développant plus, laissant Amazon et Ebay s’installer sur le marché. En revanche, Google accorde un 20% time à ses salariés (soit une journée) afin de se consacrer à leurs projets personnels et développer un esprit innovant. Autre exemple, Think Parallax, startup, offre une bourse de 1500 dollars à chacun de ses employés pour qu’ils partent en voyage afin de booster leur innovation et leur créativité. Ces décisions sont de réels vecteurs d’opportunités pour ses sociétés. Elles permettent non seulement l’épanouissement des collaborateurs en leur permettant de s’investir, de s’ouvrir en partageant leurs idées mais aussi un pic de performance visible.

Voici quelques astuces qui pousseront les employés à être plus créatif :

Dans un premier temps, il s’agit de favoriser la prise de risque. En effet, en réduisant la peur de l’échec, les employés sont plus enclins à proposer leurs idées et à travailler sur l’inconnu. Il est donc important que les employés sentent que vous leur faites confiance et que vous serez indulgent si le projet n’aboutit pas. Il faut comprendre que toutes les idées ne seront pas forcément porteuses de business et que l’échec est une expérience qui enrichit.

Par ailleurs, il peut être judicieux de récompenser les projets à succès. S’il ne faut pas critiquer les idées qui n’ont pas abouti, il est en effet très intéressant que les employés qui ont eu de bonnes idées soient félicités et récompensés. Cela engagera d’autant plus les employés et les poussera à continuer leurs efforts.

En outre, mettre en place une boite à idée s’avère être une solution astucieuse pour favoriser la créativité. En effet, certains employés ont souvent peur d’être critiqués et les boites à idées permettent une intimité qui permettra de favoriser au maximum l’originalité.

Dans la même idée, la mise en place de sondages pour choisir les meilleurs projets et ainsi s’assurer qu’ils seront bien apporteurs d’affaires peut être pertinente. L’important est de laisser les salariés s’exprimer afin que les idées puissent toujours être améliorées.

Enfin, parmi les méthodes favorisant la créativité, on retrouve évidemment le brainstorming. Celui-ci sera d’autant plus efficace si vous regroupez des collaborateurs de différents services et que vous créez des concours entre chaque équipe de brainstorming.

Pour conclure, nous pouvons affirmer que l’épanouissement des collaborateurs passe par de nombreux canaux du management : rémunération, responsabilités, environnement de travail, intégration, gestion du temps, autonomie… Cela s’explique par le fait que l’épanouissement passe par l’accomplissement et l’atteinte des besoins des collaborateurs. Étant donné que les employés ont des besoins très variés, il est important, en tant que manager, d’être sur tous les fronts pour s’assurer que les employés se sentent bien et soient épanouis.

Voici donc les 10 axes qui pourront permettre l’épanouissement des salariés :

  • Responsabiliser les employés

  • Revoir sa stratégie de rémunération

  • Repenser l’environnement de travail

  • Améliorer l’esprit d’équipe et l’intégration des salariés 

  • Mieux organiser le travail en entreprise

  • Favoriser la communication et le dialogue

  • Établir une bonne gestion des talents

  • Mettre en place une bonne culture d’entreprise

  • Permettre une bonne conciliation vie privée et vie professionnelle

  • Booster la créativité des employés