Contact
Essai gratuit

Quels sont les soft skills à avoir pour être un bon manager ?

soft skills
Alexandre Diard
soft skills

Que cela vienne d’un recruteur ou d’un DRH, qui n’a pas déjà entendu mentionner l’influence des “soft skills” sur les nouveaux modes de management ou de recrutement ? Dans le monde du travail d’aujourd’hui où le télétravail et la transversalité des compétences connaissent un essor grandissant, les qualités humaines du manager prennent une place de plus en plus importante. Exit le management rigide et hiérarchique d’hier, la nouvelle manière de manager se base sur la gestion émotionnelle et le bien-être des collaborateurs. Quels sont les savoir-être les plus prisés par les entreprises et comment les valoriser pour incarner le manager de demain ? Découvrez dans cet article quels sont les softs skills à avoir pour être un bon manager.

Essai gratuit

Nos autres articles :
L’intérêt des soft skills en entreprise
Comment recruter le bon candidat ?

Qu’est-ce qu’un soft skill ?

Par opposition aux “hard skills” (ou compétences techniques), les “soft skills”, aussi appelées “compétences douces”, font référence aux aptitudes comportementales du manager. Ce sont toutes les compétences relationnelles qui forment son savoir être : les soft skills d’un bon manager sont liés à ses traits de personnalité, à sa motivation, à ses qualités et ses valeurs personnelles. Les softs skills font partie intégrante des nouvelles compétences managériales recherchées pour que le style de management correspondent bien à la culture de l’entreprise.

Parmi elles, on peut compter par exemple :

  • être doté de créativité ;
  • avoir une intelligence émotionnelle et relationnelle ;
  • savoir motiver leurs équipes ;
  • être capable de conduire le changement ;
  • disposer d’une bonne capacité de prise de décision ;
  • savoir faire preuve d’humilité ;
  • avoir l’esprit d’équipe ;
  • le savoir-être ;

Essai gratuit

À côté du savoir-faire et des connaissances générales, ces compétences comportementales sont au cœur du référentiel de compétences du bon manager de demain.

softskills

Pourquoi les soft skills sont-ils importants ?

Dans une économie de plus en plus digitalisée, les softs skills acquièrent une importance capitale dans le management des ressources humaines des entreprises, et surtout dans le recrutement des candidats aux postes de leadership. Pourquoi ? Parce que la transformation digitale a changé les règles du jeu. Avec le développement de l’intelligence artificielle et l’automatisation des processus, la performance se mesure non plus uniquement à la maîtrise de savoir-faire techniques (partiellement robotisés) mais aux compétences humaines, qui sont les nouveaux leviers de l’efficience. Aujourd’hui, l’avantage concurrentiel des entreprises se situe davantage dans les soft skills de ses managers, qui lui permettent de faire preuve d’agilité face à des situations complexes. Par exemple, être un bon manager aujourd’hui avec la crise du coronavirus requiert de savoir télétravailler en mode collaboratif tout en maintenant une cohésion d’équipe à distance.

Essai gratuit

Dans le domaine du recrutement, les softs skills du manager deviennent aussi une priorité. Au-delà de la formation en business school ou de la carrière professionnelle, ce sont les softs skills du manager que l’on cherche à embaucher et à conserver dans l’entreprise. Ce sont elles qui vont permettre de mettre en place le talent management. Pour les cabinets de conseil en recrutement, les softs skills sont aussi, voire plus, importants que les hard skills dans les fiches de postes ! A savoir-faire égal, un profil de manager altruiste et bienveillant primera sur un profil trop pragmatique et directif. L’Humain est replacé au cœur de la guerre des talents : ce sont les compétences relationnelles et la personnalité du candidat qui font le talent du bon manager.

 

Quels sont les principaux soft skills du manager recherchés par les entreprises ?

Certains soft skills sont particulièrement recherchés par les entreprises aujourd’hui. C’est que le potentiel de la personnalité d’un bon manager est immense ! La plupart des formations managériales incluent aujourd’hui le développement des compétences interpersonnelles dans leur cursus. Parmi elles, on retrouve :

L’esprit d’équipe

À l’heure des outils de travail collaboratifs et de la croissance des pratiques du management transversal, la performance individuelle n’est plus sur le devant de la scène. Un bon manager doit posséder un soft skill essentiel : avoir l’esprit d’équipe, c’est-à-dire savoir promouvoir le travailler ensemble. La création de valeur passe par une gestion des ressources humaines basée sur l’intelligence collective et la cohésion d’équipe

Essai gratuit

La résolution de problèmes complexes

La capacité à résoudre des problèmes complexes est un soft skill primordial du bon manager. Comme les compétences techniques sont progressivement simplifiées par les avancées des nouvelles technologies, ce sont les aptitudes humaines à comprendre et à solutionner la complexité de problèmes nouveaux qui font la différence. Cela englobe donc les softs skills telles que :

 

  • Le sens de l’analyse ;
  • La capacité à trouver des solutions en mobilisant les ressources et les compétences internes nécessaires ;
  • La prise de décision rapide via un plan d’action adapté.


L’esprit critique

Un autre soft skill important pour le bon manager : posséder un esprit critique basé sur l’observation et l’anticipation. Il s’agit de la capacité à raisonner intelligemment par rapport à ses connaissances et à savoir interpréter les nouvelles tendances afin d’en dégager des solutions adaptées aux pratiques d’un management stratégique.

softskills-manager

 

Soft skills : nos conseils pour devenir le manager de demain

Du recrutement aux évaluations annuelles, les softs skills sont les compétences phares qui sont plébiscitées par toutes les DRH. Quelles sont les qualités indispensables à développer pour devenir le manager de demain ? PeopleSpheres vous donne quelques conseils.

Essai gratuit

Penser et manager en mode agile

L’agilité est un concept très en vogue. Et ce n’est pas pour rien : il fait référence à la capacité à s’adapter à un environnement inconnu (par exemple celui des évolutions technologiques constantes) grâce à des initiatives créatives. Le manager de demain doit adopter un “mindset” semblable à celui de l’entrepreneuriat :  toujours flexible, il ne doit pas hésiter à sortir de sa zone de confort pour rester à la page. L’idée est de garder l’esprit ouvert et d’innover en pensant différemment. Et cela se travaille au quotidien ! Pour cela, il peut par exemple :

  • Entretenir une veille sur les réseaux sociaux à propos du management de l’innovation ;
  • Lire ou rencontrer des personnes inspirantes ;
  • Observer continuellement sur le terrain la manière de manager de ses clients, de ses collègues et de ses partenaires.

 

Être un manager bienveillant

Un manager est le représentant de l’ensemble de ses collaborateurs vis-à-vis d’une organisation apprenante. C’est donc avant tout consacrer son temps et de son énergie à accompagner ses équipes vers l'épanouissement et la réussite pour performer collectivement. Le manager de demain est un manager de proximité qui fait preuve de bienveillance : il utilise ses softs skills très importants d’empathie et d’humilité pour comprendre les besoins de ses collaborateurs et à leur proposer des missions valorisantes en mobilité interne. Cela peut aussi passer par le coaching individuel d’une nouvelle recrue ou le coaching d’équipe pour favoriser la montée en compétences. Basé sur l’écoute et la communication interne, ce mode de management fait partie de la RSE car il contribue au bien-être au travail et à la prévention des risques psychosociaux.

Essai gratuit

Savoir communiquer pour associer leadership et management

Pour devenir le manager de demain, il faut savoir communiquer et influencer, coordonner et inspirer… Les softs skills à maîtriser pour associer les qualités des leaders et des managers de demain se confondent ! Pour développer cette qualité essentielle à un bon leadership, le manager doit s’attacher à :

  • Développer son intuition pour choisir les bonnes recrues pour bâtir des équipes à fort potentiel d’évolution
  • Améliorer sa gestion du stress pour être à l’aise à l’oral et capter votre audience lors de vos présentations en public
  • Accroître son charisme pour avoir confiance en soi et être force de conviction.

 

Dans un environnement complexe mêlant transformation digitale, recherche de sens dans le travail et performance collective, les softs skills du bon manager sont résolument tournés vers l’intelligence émotionnelle et l’agilité. L’innovation participative détrône la recherche et le développement pur et dure, le management transversal remplace l’ancien système autocratique... Ces nouveaux modes de management sont bien au cœur des tendances RH d’aujourd’hui et de demain.

 Essai gratuit